Les ouvertures des portails aluminium

De plus en plus de personnes optent pour un portail aluminium. Cela n’est pas sans raison. Design et adaptable à tous les styles, le portail alu bien que léger est très résistant et ne s’oxyde pas.

Il est de surcroît écologiquement propre. Les modèles se déclinent en deux types d’ouverture : portails à battants et portails coulissants.

Portails a battants

Le portail alu a battants (régulièrement appelé portail ouvrant) est composé de deux vantaux. Bien que le modèle à un seul battant existe, il est plus rare car il nécessite un dégagement très important qui condamne l'utilisation d'un espace conséquent à l’intérieur de la propriété.

Techniquement, l’ouverture peut se faire vers l’extérieur comme vers l’intérieur, mais pour des raisons évidentes de sécurité l’ouverture vers l’intérieur est la plus courante car elle n’empiète pas sur l’espace public. Elle peut être manuelle avec une serrure à clé ou automatique à l’aide d’un moteur qui gère le fonctionnement, pilotable grâce à une télécommande.

Le portail a battants s’adapte aussi aux rues en pente, même si dans ce cas il faudra redimensionner un portail alu standard ou bien faire réaliser un équipement sur mesure. Par contre, si c’est le terrain, et non la rue, qui est en pente (ou du moins la zone d’ouverture des battants), ce type de produit n’est pas approprié.

En fonction de la configuration des lieux, deux types de pose sont possibles. Installés en « tableau », l’ouverture maximale de chaque montant est dans ce cas de 90°. Posés en « applique », l’ouverture atteint jusqu’à 180°, ce qui est particulièrement pratique pour un accès tournant.

Ce type de portail est plus facile à poser que son homologue coulissant. De part la nature même des battants mais aussi en raison de l’ampleur des travaux requis, il est globalement moins onéreux. Pour les versions motorisées, à moins qu’il ne soit encastré dans le pilier, le moteur est soumis aux aléas climatiques. Suivant les régions, cela peut raccourcir sa durée de vie ou engendrer des pannes plus fréquentes.

Portails coulissants

Le portail coulissant ne possède qu’un seul vantail qui coulisse latéralement, à gauche ou à droite. Il peut être installé pour des ouvertures allant jusqu’à environ 5 mètres. Son installation nécessite obligatoirement une surface de dégagement latérale de longueur égale à la distance entre les piliers à laquelle il convient d’ajouter environ 50 cm. Très pratique pour des terrains à forte pente, il est la seule solution possible pour un terrain exigu.

Il convient de distinguer deux types d’installation : le modèle à rail et le modèle autoporté.

La version rail consiste à fixer au sol un rail sur lequel va coulisser le portail après des travaux préalable de renforcement et nivellation du sol. Un bon entretien du rail est important car des débris ou des cailloux peuvent bloquer l’ouverture ou la fermeture du portail. C’est d’ailleurs cet inconvénient qui a poussé des fournisseurs à développer des modèles autoportants (ou à porte-à-faux). La barrière coulisse par un système intégré au vantail sans contact avec le sol. Moins de travail de maçonnerie au sol, moins d’entretien du rail, mais un prix plus élevé.

Pour ces deux modèles, l’ouverture peut être manuelle ou pour plus de confort automatique. Assurez-vous néanmoins que le portail peut accepter l’ajout d’un moteur.